RETOUR

 
 

 
 
     
 

Sauf autorisation de la Direction de Publication ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles de Jipsports, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 
     
 
     
 
 

Léonide Isidore GBAGUIDI  

Président de la Fédération béninoise de gymnastique

Vice-président de l’Union africaine de gymnastique (UAG)

« Notre ambition est d’arrivée à faire de la Gymnastique un sport d’affaires »

Léonide Isidore GBAGUIDI  

 

 

Bonjour Monsieur Léonide Isidore GBAGUIDI. Vous êtes le Président de la Fédération béninoise de gymnastique. Que peuvent retenir d’autres de vous, nos lecteurs qui vous découvrent ?

Je suis ingénieur planificateur économiste. Je suis également ingénieur des travaux en informatique de gestion et gestionnaire de projet. Je travaille à Bénin Télécoms Infrastructure SA, l’une des branches de l’ex-OPT, depuis le 04 janvier 1999. J’y occupe actuellement le poste de Chef Division Revenue Assurance. En outre, Je suis le Président fondateur de la Fédération béninoise de gymnastique qui a été créée le 09 juillet 2011. Et, en cinq ans, nous avons fait du chemin non seulement sur le plan national mais aussi en Afrique et dans le monde. La Fédération béninoise de gymnastique est une fédération très active vis-à-vis de l’Union africaine de gymnastique (UAG) et de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) (FIG). Cela s’explique par le fait qu’elle a toujours été à jour par rapport à la cotisation annuelle et participe régulièrement aux activités de la Fédération Internationale.  Tout ceci m’a permis d’être élu 2ème vice-président de l’Union africaine de gymnastique (UAG) et Président de la Zone 2 Afrique, le 04 Décembre 2016 avec neuf voix sur dix, pour un mandat de quatre ans. Il est à noter que la Zone 2 Afrique couvre l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Est et compte onze pays affiliés à la Fédération internationale de gymnastique (FIG) que sont le Bénin, le Cameroun, le Cap Vert, le Congo, l’Éthiopie, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan, le Burkina Faso, la Centrafrique et le Soudan.

 

Depuis quelques jours, 2016 a été conjugué au passé et déjà le public sportif en général et les membres de la famille de la Gymnastique au Bénin en particulier s’interrogent déjà sur ce qui va constituer le menu de votre fédération en termes d’activités pour 2017 sur le plan national et international ? Que leur répondrez-vous ?

Je vous remercie sincèrement pour cette préoccupation qui ne concerne pas seulement les béninois mais qui intéresse aussi la famille de la Gymnastique africaine et même mondiale. Car, la gymnastique béninoise est suivie des quatre coins du monde.

Au plan national, nos activités se résument en dix points à savoir : la détection de nouveaux gymnastes dans tous les départements du Bénin ; la promotion de la Gymnastique au Prytanée Militaire de Bembèrèkè et à l’École des Jeunes Filles de Natitingou ; la formation des journalistes sportifs ; la formation des membres du bureau exécutif sur le management des organisations sportives ; l’organisation de camps d’entrainement international des athlètes (100) et des entraîneurs (40-50) en gymnastique aérobic féminine, gymnastique aérobic masculine, Gymnastique aérobic et Gymnastique rythmique ; la formation de trente juges en Gymnastique aérobic féminine, gymnastique aérobic Masculine et Gymnastique aérobic ; l’organisation en 2017 du championnat National en gymnastique aérobic féminine, gymnastique aérobic masculine et gymnastique aérobic ; l’organisation d’une académie FIG (Internationale) niveau 2 en Gymnastique aérobic au Bénin ; la visite au Bénin d’une délégation de la Fédération de gymnastique du Qatar et l’achat d’équipements de gymnastique.

Au Plan international, nous allons mener essentiellement cinq activités que sont la tenue de camp d’entrainement en gymnastique rythmique au Cap-Vert ; l’organisation d’une académie FIG niveau 1 en gymnastique rythmique au Congo ; la tenue d’un colloque organisé par la Fédération internationale (FIG) dont la gymnastique pour tous à Tallinn en Estonie ; la formation d’un juge niveau 4 en gymnastique aérobic au Caire en Egypte, l’organisation d’une académie FIG Niveau 1 en Trampoline à Thiès au Sénégal. Il est à noter que le Bénin pourra certainement participer à d’autres événements à l’international s’ils sont programmés par la Fédération internationale de gymnastique (FIG) et ont un intérêt pour la gymnastique béninoise. Il est donc aisé de constater qu’il y a une cohésion entre les activités programmées au plan nationale et celles programmées au plan international.

 

Votre plan d’action est très alléchant, mais cela va certainement nécessiter beaucoup de moyens pour sa réalisation. Et lorsqu’on sait que les subventions du Ministère des Sports sont infimes par rapport aux besoins des fédérations, dites-nous comment vous pensez financer vos activités ?

Vous avez raison. Le constat est amer si on considère ce que les différentes fédérations ont vécu depuis des années en ce qui concerne les subventions. Mais comme on le dit communément « A cœur vaillant rien d’impossible ». Nous allons réussir. Je suis convaincu que le Nouveau Départ aura lieu dans le sport béninois et en particulier en gymnastique. Je souhaite que le soutien de l’Etat béninois soit désormais à la hauteur de nos ambitions. En dehors des subventions annuelles, c’est aussi à l’État de construire les infrastructures sportives. La Gymnastique en a grand besoin.

Maintenant pour financer nos activités en 2017, nous avons les sources suivantes : La subvention de l’État, le soutien de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) notamment en ce qui concerne les billets d’avion des experts, leur perdiem, leurs honoraires, leurs assurances et leurs frais de séjour dans le pays d’accueil. Il y a aussi les dons d’équipements de la part de la Fédération internationale de gymnastique (FIG). Le reste se fera par autofinancement ou par des prêts. Mais nous sommes ouverts aux éventuels sponsors.

 

La Gymnastique est une discipline olympique très prisée et depuis son introduction au Bénin, nombreux sont-ils ces jeunes béninois désireux de la pratiquer, qui s’interrogent sur la procédure à suivre pour se faire former. Et lorsqu’on sait qu’il n’existe pas d’école de Gymnastique au Bénin, que pouvez-vous leur recommander ?

La gymnastique est la première discipline olympique, selon le classement après les Jeux Olympiques de Londres en 2012, devant l’Athlétisme et la Natation. C’est donc normal que cette discipline intéresse beaucoup de jeune béninois surtout après la naissance la Fédération béninoise de gymnastique en 2011. Il faut noter que la gymnastique fait partir des rares disciplines enseignées à l’école au Bénin dans tous les ordres d’enseignement. C’est donc un avantage comparatif. C’est vrai qu’il n’y a pas encore de classe ou d’école de Gymnastique au Bénin. Mais nous y travaillons ardemment. Pour se faire former en Gymnastique, Il suffit de se rapprocher de n’importe quel entraîneur ou club de la Fédération, de n’importe quel membre du Bureau exécutif ou du Directeur Technique National ou de son Adjoint ou se rendre au lieu d’entraînement au stade Général Mathieu Kérékou pour ceux qui sont à) Cotonou et environs. Pour faire simple vous pouvez contacter le DTN Adjoint au 97225924 ou alors le 67882904 seulement si vous n’arrivez pas à joindre le 97225924.    

 

Et comme avant-goût pour ces jeunes aspirants à la Gymnastique, pouvez-vous monsieur le Président lever un coin de voiles sur les types de gymnastique pratiquées au Bénin et surtout celles que vous recommandez à de jeunes débutants ?

Notons qu’il y a au total sept (07) types de Gymnastiques que sont : la Gymnastique pour Tous (qui se pratique à tout âge mais qui n’est pas jugée. Elle permet de se donner la santé tout en faisant du sport); la Gymnastique aérobic (AER) (elle permet de démontrer l'habilité à effectuer en musique des enchaînements de mouvements dynamiques) ; la Gymnastique aérobic féminine (elle permet au gymnaste fille la pratiquant de développer force, souplesse, grâce, ainsi qu’une très bonne coordination des mouvements. Elle peut aussi bien être pratiquée en compétition qu’en loisirs) ; la Gymnastique aérobic masculine ( Aussi appelée GAM, c’est une discipline alliant force, puissance, et agilité) ; la Gymnastique rythmique (elle se pratique en musique à l’aide d’engins : le cerceau, le ballon, les massues, le ruban et la corde) ; le Trampoline et le tumbling (discipline acrobatique, le Trampoline peut se pratiquer en individuel ou par paire de deux gymnastes (appelé synchronisé) et la Gymnastique acrobatique (c’est un mélange d’acrobaties et de chorégraphies réalisées individuellement et collectivement. Elle permet de développer la confiance en soi ainsi qu’un sens artistique). Actuellement au Bénin, nous pratiquons la Gymnastique aérobic (AER), la Gymnastique aérobic Féminine (GAF), la Gymnastique aérobic Masculine (GAM) et la Gymnastique rythmique (GR)

 

Aujourd’hui, le Bénin compte combien d’athlètes qui pratiquent la Gymnastique ?

Au niveau des clubs de la Fédération, nous avons environ six cent athlètes. Mais ce nombre est en forte progression.

 

Revenons si vous le permettez à l’année 2016, qui a été très bénéfique pour la Gymnastique béninoise puisque vous avez été élu vice-président de l’Union africaine de gymnastique (UAG) au cours du Congrès du 4 décembre dernier au Maroc et vous êtes désormais le président de la zone 2 Afrique de gymnastique. Toutes nos félicitations. Mais dites-nous, que peut-on retenir d’autre de 2016 en terme de bilan ?

Merci à vous. Je tiens à souligner que le mérite ne revient pas à ma seule personne. Je travaille en équipe. Je veux donc dire que les acteurs de cette prouesse sont nombreux et variés. Il s’agit entre autres des Gymnastes, des entraîneurs, du Directeur Technique National et son Adjoint, des juges, des monitrices et moniteurs, des membres du Bureau Exécutif, du Comité Olympique National et Sportif Béninois, de l’INJEPS, du Ministère des Sports et ses Cadres, des parents des athlètes, des journalistes sportifs, des partenaires, des Conseillers. Bref ! De toutes les parties prenantes ou meneurs d’enjeu. Nous pouvons retenir qu’en 2016, nos athlètes ont obtenu deux médailles de bronze en gymnastique aérobic à l’issu du Championnat de la zone 2 qui s’est tenu au Sénégal. Dix entraîneurs béninois ont obtenu l’académie FIG niveau 1 en Gymnastique aerobic. En outre, la Fédération a obtenu, auprès de la Fédération internationale de gymnastique (FIG), un don de plusieurs dizaines de millions de matériel neuf de gymnastique. Enfin, la Fédération du Bénin a soutenu la candidature du japonais Morinari Watanabe qui a été élu Président de la Fédération internationale de gymnastique (FIG) et qui a pris service le 1er janvier 2017 pour un mandat de quatre (04) ans.

 

JIPSPORTS (www.jipsports.com), le premier portail de l’actualité sportive au Bénin, initié par des jeunes dans le but de promouvoir les Sports Béninois à travers le monde a soufflé le 30 décembre 2016 dernier ses treize premières bougies. Quel regard portez-vous sur le travail qu’abat rédactionnelle ? 

Franchement je suis séduit. Les mots me manquent pour dire tout ce que je pense de bien par rapport à votre initiative. Comme l’a dit l’autre « Se rassembler est un début, Rester ensemble est un progrès et travailler ensemble est un succès. Vous avez réussi et je vous dis tout simplement bravo. Je demande au Seigneur de vous couvrir de sa grâce et permettre à JIPSPORTS de souffler encore 13X13X13 bougies.

 

Avant de conclure cet entretien, vous avez certainement des vœux à formuler à la famille de la Gymnastique ?

Je souhaite une bonne et heureuse année à toute la famille de la gymnastique béninoise. Que 2017 soit pour tous une année de paix, de joie, de bonne santé et de prospérité. Je souhaite également que la famille de la gymnastique béninoise s’agrandisse et œuvre à aider davantage à la promotion des actions de développement de la gymnastique dans ses différentes disciplines.

 

Votre mot de fin pour conclure cet entretien ?

Les activités programmées pour l’année 2017 sont une suite logique de celles exécutées en 2016 et préparent la Fédération aux activités de 2018. Les gagnants ne sont pas ceux qui n’ont jamais chuté, mais c’est ceux qui ont su toujours se relever dit-on. Notre entreprise à la tête de la Fédération béninoise de gymnastique n’est pas sans difficultés. Difficultés liées au financement de nos activités, à l’inexistence d’infrastructures adéquates, au manque de matériels et équipements, à la lenteur administrative, au calendrier scolaire qui ne favorise pas du tout le développement des activités sportives et j’en passe. En dépit de ces difficultés, nous pouvons dire « Yes we can ». Car, notre volonté d’aller de l’avant est ferme et pour y arriver nous avons un plan de contingence. Notre ambition est d’arrivée à faire de la Gymnastique un sport d’affaires et à réaliser l’autonomie financière de la Fédération béninoise de gymnastique.

 

 

 

QUESTIONS - VERITES

 

Votre meilleur souvenir de Sportif ?

La jeune Américaine, Simone Biles qui a remporté quatre médailles d'or et une de bronze lors de ses premiers Jeux Olympiques l'été passé à Rio. Elle est la première gymnaste à être sacrée meilleure athlète féminine de l'année 2016 de l'Association internationale de la presse sportive (AIPS) suivant un sondage mené auprès de journalistes de 110 pays. Simone Biles a obtenu 15,24% devançant la nageuse hongroise Hosszu Katinka (13.73%).

 

Votre mauvais souvenir ?

L’accident du Gymnaste français lors des jeux olympiques de 2016 au Brésil.

 

Votre plat préféré ?

Igname pilé avec la sauce aglala.

 

Si vous devez- vous décrire en 3 caractères quels seront-ils ?

Sincère, Fidèle et altruiste

 

Votre plus grand rêve ?

Révolutionner la pratique de la Gymnastique au Bénin en l’amenant d’un Sport académique à un sport d’affaires.

 

Votre principale qualité ?

La sincérité.

 

Quelle faute sanctionnez-vous le plus ?

La malhonnêteté.

 

Quelle est la femme idéale pour vous ?

La femme idéale pour moi est celle qui complète son homme.

 

Votre idole ?

Ahossou Soha, le 1er roi de Savalou.

 

Votre date d’anniversaire ?

04 Avril

 

Que faites-vous-en dehors de la Fédération ?

Je travaille dans les télécommunications.

 

Votre plus grande déception ?

La trahison

 

Que représente pour vous la Gymnastique ?

Une passion.

 

Votre Passe-temps favori ?

Le jeu de belotte.

 

Qui est pour vous le plus grand personnage du monde ?

Nelson Mandela.

 

 Votre principal défaut ?

La prise de risque.

 

Votre animal préféré ?

Le perroquet.

 

Vos ambitions sportives ?

Décrocher une médaille d’or pour le Bénin aux jeux olympiques ou à la Coupe du monde de gymnastique.

 

 

Propos recueillis par René José SAGBO

sagborene@yahoo.fr

Site "Jipsports", Date de la 1ère Publication : Mercredi 11 janvier 2017 (11H08MN)

 
 

Adresse : 03 BP 2253 - Cotonou (Bénin) Email : jipsports@yahoo.fr  

Téléphone :  (+229) 97 07 87 70 / (+229) 94 06 23 93  - Site web : www.jipsports.com